Culture du haricot de Castelnaudary


Les sols argilo-calcaires du Lauragais sont très adaptés à la culture des légumineuses comme le haricot de Castelnaudary car se réchauffant rapidement au printemps le semis peut avoir lieu à partir du début mai. Les variétés recommandées par le Syndicat des Producteurs répondent à plusieurs impératifs, couleur blanc ivoire, tenue à la cuisson, finesse de la peau...
L’utilisation de semences sélectionnées et certifiées garantit une production de grains réguliers dont la cuisson sera homogène.
Après la levée, l'irrigation est une phase essentielle de cette culture et il faut noter que l'eau utilisée l'été a été stockée au printemps dans des retenues collectives.
La récolte a lieu fin août et se déroule en deux temps, en premier arrachage et mise en andains et ensuite le battage proprement dit. Les andains vont rester au sol entre deux et dix jours et vont permettre un séchage naturel au champ grâce au vent très présent dans notre région. Le battage des andains se fait avec du matériel spécifique pour conserver l'intégrité et la couleur des grains très fragiles à ce stade.


haricots

Histoire du haricot

Catherine de Medicis devait se marier avec le futur roi de France. Son frère Alexandre lui offrit un sac de haricots comme cadeau de mariage. À l’époque pour qu’on consomme un aliment venu d’ailleurs, il fallait lui trouver des vertus médicinales : la population n’allait pas cultiver un aliment s’il n’apportait rien. On disait donc que le haricot lingot permettait à la femme de tomber enceinte plus rapidement, d’accroitre la fertilité. Les flatulences causées par le haricot devaient vider le ventre de tout son air, et permettre de faire plus rapidement de la place au futur bébé.
Comme Catherine de Medicis disait que dans le Lauragais tout poussait facilement, la région étant très fertile, elle décida de le produire ici.


Histoire du cassoulet

La légende raconte que les Anglais ont assiégés la ville pendant la guerre de 100 ans. Les gens de Castelnaudary n’ayant plus rien à manger mirent en communs leurs restes dans un pot en terre cuite, le firent cuire, et cela donna naissance au cassoulet. Ils repoussèrent ensuite les Anglais jusqu’à la Manche, mais ça c’est la légende.
Pour la véritable histoire, le cassoulet est un ragout qui vient du Moyen Orient. Composé de fèves, de viandes de moutons et de beaucoup d’herbes aromatiques, il remonte de la Méditerranée pour arriver chez nous.



Copyright - crédits photo : Arterris